Potager et jardin d’agrément pour des vacances nature

Les gîtes ruraux sont situés au cœur de l’ancienne métairie, entre cour et prairies. Nous œuvrons à toutes saisons pour améliorer l’empreinte écologique : notre but est de vous offrir de vraies vacances nature. Au-delà du fleurissement et de la plantation d’arbre, nous essayons même depuis 2019 d’inviter la permaculture au jardin.

Le jardin se convertit à la permaculture

Tous les passionnés de permaculture le savent : le plus important, c’est d’observer l’environnement pour réfléchir en amont à son design de jardin. Il ne s’agit pas de lutter contre la nature, mais bien de l’aider à s’implanter et de voir dans chaque problème la solution : pour nous, c’est un tout nouveau mode de pensée, une toute nouvelle aventure.

bouddha devant bambous et azalées

Un peu d’exotisme

Le Jardin japonais

Le jardin japonais est un lieu de quiétude et de sérénité, associant le monde minéral au monde végétal :
– le parterre central accueille un carex et des galets . La tête du Bouddha trône au centre du cercle.
– A l’arrière plan, un bambou Fargesia domine des azalées japonaises à floraison fuchsia. Devant, la sagine en bon couvre-sol japonais, s’étale en un beau tapis vert moussu.
– A gauche, un hortensia apprécie l’ombre du noyer lors des chaudes journées d’été.

Si vous aimez les jardins japonais, ne manquez pas l’impressionnant jardin oriental de Maulévrier

Le potager en permaculture et le jardin des simples

Le jardin associe des plantes aromatiques et des légumes sur un épais paillis : ce compagnonnage permet une protection contre ravageurs et maladies. Côté aromates, vous pourrez trouver : sarriette, persil, thym, thym citronné, romarin, menthe et mélisse.

Côté légumes, les plantations suivent les saisons et les rotations de culture :
– radis, fèves et salades au printemps,
– courgettes, courges, tomates, aubergines et poivrons en été
– navets et radis noirs en automne

Courgettes dans le jardin potagerSariette, aromate du potagerCourgette dans le potagerFèves au jardin potagerCiboulette dans le jardinThym en fleur dans le potager de la solissonnièreSalade

Les abords paysagers de la piscine

L’entrée de la piscine couverte est surplombée d’un grand noyer : il fournit dès la mi-mai une ombre très appréciable.
A son pied, un paillis végétal sert d’écrin aux pervenches, fraisiers et rhubarbe.

Côté chemin, des petits murets en pierre sèche ont permis la création de nouveaux parterres. Ainsi, hostas, geraniums vivaces, corbeilles d’argent, thym serpolet et saponaires laissent éclore leurs fleurs à l’ombre du noyer.

A l’arrière du dôme, une super lasagne constitue notre première création ex nihilo en permaculture. Elle mélange par couches successives des matières organiques carbonées et azotées.

  • Pervenche et fleurs violettes en Vendée
  • Le vieux noyer et son siège brouette
  • La corbeille d'argent forme un coussin de fleurs débordant sur le muret en pierre
  • Une barrière en bois de châtaigner faite maison
  • Les vivaces devant la piscine : euphorbe, corbeille d'argent
  • Table de pique-nique près de la piscine couverte

La renaturation d’une ancienne butte sous bâches

Autrefois, une affreuse bâche verte recouvrait la butte à l’entrée du domaine. Nous l’avons retirée, avec le triste constat d’un sol complètement mort… La priorité d’alors ? Reconstituer la vie dans le sol. En 2017, un paillis de bois (BRF) et un apport de matières organiques régulier permettent de redonner vie et biodiversité.
Pour l’esthétique, les murets en pierre en pied de butte sont complétés par un ouvrage en fascines et plessages. Ces constructions écologiques permettent de créer des étages pour faciliter les plantations et leur arrosage. De jeunes pousses prélevées dans les chemins y ont été plantées en 2017, puis recépées en 2018 : nous espérons qu’ils deviendront de beaux arbustes feuillus.

A l’intérieur de la butte côté piscine, l’aubriète assure pleinement son rôle de couvre-sol fleuri, il offre de Pâques à juillet un magnifique tapis dans les tons roses, violets et mauves.

Plantation arborée à l’entrée du domaine

Le portail lui devient de plus en plus arboré : un saule tortueux, un magnolia, un arbre de Judée et un saule crevette ont rejoint l’entrée du domaine. Malgré leur jeunesse, ces arbres concourent déjà à embellir l’environnement.
Un goji s’épanouit derrière le pilier du portail : cet arbre produit des baies vertueuses, connues dans toutes les pharmacopées.

Nous privilégions la biodiversité en plantant régulièrement de nouvelles espèces utiles : bourrache, nigelle, et myosotis sont en train de prendre leurs aises.

  • Le portail rouge et la butte et ses fascines à l'arrière-plan
  • Le magnolia, 1er arbre fleuri sur le domaine
  • Le saule crevette et le lila fleuri

Des vacances nature, côté campagne

La prairie des chevaux voit trôner en son centre le vieux chêne, certainement bicentenaire.

Les abords proches du bâti sont plantés de quelques arbres fruitiers – prunier créant de l’ombre pour le Gîte 2 à 4 personnes, poirier, noyer, cerisier – et d’une haie bocagère diversifiée. Au-delà de la propriété : des panoramas sur la campagne vallonnée s’offrent au regard dès que l’on emprunte le sentier de randonnée.

Le vieux chêne trône au milieu de la prairie
Allé en haut